YOOtheme
Mercredi, 12 Décembre 2018

Livres et documents sur l'Algérie et le Maghreb de la période française

Algérie, Maroc, Tunisie de 1830 à 1962...

Catalogue général



Recherche dans le catalogue


Recherche avancée
Imprimer E-mail
2 - LIBRAIRIE arrow Histoire arrow VIGNE D'OCTON
PrécédentSuivant
VIGNE D'OCTON
Agrandir


VIGNE D'OCTON
Un utopiste contre les crimes de la République

Marie-Joëlle Rupp
ISBN : 9782910728915 Date de parution : 01-04-2009
Un volume broché, 180 pages au format 14x27 cm, 30 illustrations n/b
Prix public : 16,00 € TTC

-50 % SUR CE TITRE AVEC LE CODE MX3212

Poser une questionConseiller ce livre à un ami Voir tous les livres de Marie-Joëlle Rupp

« J’ai fait ce rêve. Il y avait enfin sur la terre une justice pour les races soumises et les peuples vaincus. Fatigués d’être spoliés, pillés, massacrés, les Arabes et les Berbères chassaient leurs dominateurs du nord de l’Afrique, les Noirs faisaient de même pour le reste de ce continent, et les Jaunes pour le sol asiatique… » (La Sueur du burnous, 1911)
Ainsi écrivait Paul Vigné d’Octon, cinquante ans avant Martin Luther King.
Né à Montpellier en 1859 et mort à Octon (Hérault) en 1943, il était médecin de la Marine. Ayant servi en Afrique en pleine période d’expansion coloniale, il a été le premier à porter à la tribune de l’Assemblée nationale le récit des massacres perpétrés par les armées coloniales et ses supplétifs. Député de l’Hérault, conseiller général du canton de Lunas, maire d’Octon, il se bat sur tous les fronts des avancées sociales tout en poursuivant une carrière d’écrivain – romans régionalistes et enquêtes journalistiques. Las de ne pas être entendu, il se fait pamphlétaire pour brocarder tout autant les abus du pouvoir dans les colonies que les impérities des services de santé durant la Première Guerre mondiale dont il révèle maints scandales. Au début des années 1920, il abandonne la politique pour se consacrer à la propagation des doctrines naturistes et de la psychanalyse, alors peu connue. Utopiste, visionnaire, un demi-siècle avant Césaire, il a mis l’accent sur « le choc en retour de la colonisation » qui corrompt et avilit tout autant le colonisateur que le colonisé. Acteur et témoin, il apporte à une période cruciale de l’histoire de la République un éclairage unique sur les mœurs parlementaires et les questions-clés de son temps qui restent plus que jamais d’actualité.
Cet ouvrage a obtenu le Prix de l'Académie des Sciences morales et politiques (2010).
Marie-Joëlle Rupp, journaliste, a publié deux biographies?: Vinci soit-il, biographie de Claude Vinci, préface de Gilles Perrault (Le temps des cerises), et Serge Michel, un libertaire dans la décolonisation, préface de Jean-Claude Carrière (Ibis Press).


 
 
Posté sous: 24h.gif


Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de le consulter, vous déclarez accepter leur utilisation. Cliquer pour accepter et masquer cet avertissement
Mention Légales